lundi, juillet 02, 2007

On avait mis des jours



On avait mis des jours


Sujet assez difficile à traiter que la mort, la séparation de deux êtres qui vivaient ensemble depuis longtemps. Incompréhension de celui qui reste et qui abasourdi par le départ de l’autre reste dans sa solitude sans trop comprendre. Difficile l’apprentissage de cette solitude « je suis seul comme un con dans cette grande maison » face à des objets qui interpellent, rappellent que vous étiez deux « la table témoin de nos débats et ce lit bien trop froid témoin de nos ébats » et avec lesquels il va falloir réapprendre à vivre ou plutôt à survivre.

Yannick Foll

On avait mis des jours (valse)
capo 1 paroles musiques yannick foll

Tous droits réservés





1

*Lam....................*
On avait mis des jours
........................*Mi*
On avait mis des nuits
On avait mis des jours
.. .................*Lam*
A forger notre amour


*Rem....................*
On avait mis des nuits
......................*Mi*
Et puis sans prévenir
*Mi................Lam*
Un matin tu es partie



2
Je pensais que toujours
Durerait notre amour
Ces mêmes gestes calqués
Ces mêmes mots répétés
"Que fais-tu à dîner
As-tu bien travaillé?"
Comme je me suis trompé

3
Je suis seul comme un con
Dans cette grande maison,
A tourner à chercher
Comme si tu te cachais
Je suis seul je t'appelle
Dans cette grande maison
Seul, le silence me répond

4
Ce grand vide m'accable
Je ne peux vivre sans toi
Je suis seul à la table
Témoin de nos débats
Et ce lit bien trop froid
Témoin de nos ébats
Où tout seul je me noie

5
Tu es partie trop vite
Je n'ai pas pu te dire
Tout ce que j'aurais aimé
Tout ce que je n'ai pas osé
La pudeur souvent
Est mauvaise conseillère
On ne peut revenir en arrière

6
Demain je viendrai vers toi
Et comme tous les dimanches
Je t'offrirai des roses blanches
Tu ne pourras les voir
sous cette pierre blanche
Je n'aurai plus en récompense
Ce baiser que j'aimais tant

7
On avait mis des jours
On avait mis des nuits
On avait mis des jours
A forger notre amour
On avait mis des nuits
Et puis sans prévenir
Un matin tu es partie

décembre 2005

2 commentaires:

Ellijah a dit…

Trop bien cette chanson !!!
Un peu triste mais qui me plait !!! :-)

claire gendre a dit…

Le temps ne se rattrape guère. Bel hommage à l'être aimée