vendredi, mai 25, 2007

Je me fous du foot



(photo de photoeditorvision)







Je me fous du foot

Oyez braves gens, car cette chanson ne s’adresse pas aux amateurs de foot occasionnels, comme moi, qui regardons un match à la télé de temps en temps comme par exemple la finale de la coupe du monde en 2006 . Vous savez celle ou Zinedine Zidane a donné le fameux « coup de boule »à Materazzi.

Cette chanson s’adresse aux purs et durs de la « baballe » à ceux qui ne ratent jamais un match et qui sont le nez fixé sur l’écran presque tous les jours .A ceux déguisés en footballeurs avec les maillots et tout le bardât et qui défendent leur équipe favorite qu’elle soit Marseillaise ou Nantaise. A ceux qui trouvent impensable de regarder un match sans l’aide de pack de bière « en gueulant comme des veaux au moindre but marqué ».

Cette chanson s’adresse aux intégristes du foot, mais attention car, comme le dit la chanson, « pendant ce temps là leur femme rêve à d’autres horizons ».

Yannick Foll





Je me fous du foot Paroles musiques Yannick Foll
Tous droits réservés

capo 2

Refrain

Lam
Moi je me fous, du foot je m’en foot
...................................................Mi
Je préfère l’érotisme des joueuses de tennis
Qui frappent de la raquette dans leur mini- jupette
.......................................................Lam.Mi.Lam
Qui frappent de la raquette dans leur mini- jupette

Lam
Régulièrement, c’est la même chanson
..................................Mi
On nous abreuve avec le ballon rond
Le foot devient, passe temps quotidien
............................Lam Mi Lam
Droit au but je chante ce refrain

Au refrain

C’est l’opium du peuple le pétard du français
Pendant que tu es rivé sur cet écran de télé
Que tu as le nez fixé sur un écran de fumée
Nos hommes politiques jouent à nous entuber
Donnez leur, des jeux et du pain
On le disait à l’époque des romains
Depuis la terre, continue de tourner
Pas aussi rond que cette balle adulée

Au refrain

Certains diront que ce sport national
Favorise, la mixité raciale
Moi je vous dis coup franc, je vous renvoie la balle
Si c’était le cas, plus de haine lacrymale
Sans compter que le cul, cloué sur le canapé
A gueuler comme des veaux au moindre but marqué
Avec des packs de bière des pizzas des litrons
Alors nos femmes rêvent à d’autres horizons

Au refrain

Plutôt que d’entendre, parler à la télé
De coups francs, penaltys et autres langages codés
Elles aimeraient troquer le tonneau de bière
Contre un gros câlin, une partie de jambes en l’air
Vous serez tous prévenus, vous ne me direz pas
Qu’on ne vous l’avait pas dit que vous ne saviez pas
Q’un jour ou l’autre à cause du ballon rond
Vous serez tous cocus, tout seuls comme des cons
Au refrain

Septembre 2006

2 commentaires:

Ellijah a dit…

Moi aussi je m'en foot du ballon !!! Lol

claire gendre a dit…

Je déteste le foot ! ;)Vive les jupettes !