jeudi, septembre 27, 2007






Les Calotins



Cette chanson n’a pas pour but de rire des catholiques et autres croyants.

Chacun est libre de croire ou de ne pas croire .La déclaration des droits de l’homme le stipule : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions religieuses pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. »

Cette chanson s’adresse aux intégristes religieux qui conduisent parfois leurs « adeptes » jusqu’à leur mise en danger : le sida en Afrique ou les commandos anti-I.V.G… A ceux aussi qui ne supportent pas la séparation des églises et de l’état et qui voudraient remettre en cause l’article 2 de la loi de 1905 : « La république ne reconnaît, ne salarie, ne subventionne aucun culte ».

Et enfin à ceux qui confondent, dans l’hémicycle, la bible et la constitution.



Yannick Foll
paroles de la chanson:
Les calotins Capo 1 Paroles musiques Yannick Foll
Tous droits réservés

Refrain

Do......................................
Ils inscrivent leurs gamins
.....................................Sol7
Chez les ca-ca les calotins
Lire et écrire à l’eau bénite
.............................................Do
Ça vous forge un destin d’élite



Sortis du liquide amniotique
On les trempe dans l’eau bénite
Puis ils iront droit au « cathé »
Pour finir à l’école privée


Il ne sera pas question d’hymen
Avant que le curé dise amen
Et surtout ne pas engendrer
Dans le plaisir la volupté

Au refrain

Ils seront contre l’avortement
Dieu a dit « tu ne tueras pas »
Mais ce qui du reste est surprenant
La peine de mort n’excluront pas

L’usage du préservatif
Oh mon dieu sera interdit
Ça ne fait rien si le sida
Tue en Afrique à tour de bras

Au refrain

Ils iront prier le dimanche
Le coeur rempli de tolérance
Feront un peu la charité
Pour gagner l’immortalité


Mais à peine la messe finie
Ils regagneront leur logis
Exploiter la bonne immigrée
Dieu ce n’est pas Mahomet

Au refrain

S’ils deviennent hommes politiques
Dans l’hémicycle ils confondront
Dieu, les valeurs de la république
La bible et la constitution 18 avril 2006

2 commentaires:

Ellijah a dit…

J'aime bien ce texte !!!
On voit quand même l'influence de Brassens dans tes chansons !!!

claire gendre a dit…

C'est percutant ! Bravo !