vendredi, novembre 17, 2006

Les nénés de Théthé


Les néné




Les nénés de Théthé

Théthé, vous l’aurez deviné, est la petite fille de la Margot de Georges Brassens.

Mais comme le dit la chanson : « c’est pour d’autres raisons ….etc. »

Hommage rendu une fois de plus à la femme, vous comprendrez bien, quand on mesure 1,60m, que sans le vouloir, notre regard se porte sur tous ces jolis décolletés.

Cette chanson est aussi un clin d’oeil à la bêtise du célibat des curés… sur terre ! Et à la nocivité du tabac sur les poitrines !

Sans oublier le dernier couplet qui fait « communier » les saints et la république à moins que ce ne soit pas ces saints là !

Yannick Foll





Les nénés de Thété
paroles musiques Yannick Foll
tempo 104
Tous droits réservés

Do__________________________________sol7_____Do
C’est vrai que la Bretagne est une belle région
Do____________________________________Sol7____________Do
Que ses plages sont belles Que ses bruyères sentent bons
Fa_______________________________________________Do
Mais que seraient les plages par ces journées d’été
Do_____________________________________Sol7__Do
S’il n’y avait le charme des Bretonnes dénudées

Refrain
Fa____________________________________________Do
Ah les jolis seins les beaux tétés de ma Thérèse
Do______________________________Sol7_________Do
Ah les jolis seins les beaux nénés de ma Théthé
Fa____________________________________________________Do
Quand sur la plage elle fait bronzer son corps de braise
Do_________________________Sol7_________Do
Nous les garçons on en est tout émoustillé
.
La Margot de Brassens qui était très sage
Pour son petit chat dégrafait son corsage
C’est pour d’autres raisons qu’à la belle saison
Notre belle Thérèse expose ses tétons
Au refrain
Il y a le cul de la belle Clara Morgane
Le nez de Cléopâtre et les reins de Sylvia
Il y a maintenant pour nos yeux insatiables
Les lolos de Thété que l’on n’oubliera pas
Au refrain
Plutôt que d’allumer une dernière cigarette
Le condamné ému pour dernière requête
A demandé au juge d’un air apitoyé
J’aimerais tant revoir les lolos deThéthé
Au refrain
Le curé d’Camaret qui est un homme de goût
Arrivé chez St Pierre demanda à genoux
Pour denier prière, gardant les pieds sur terre
Au paradis j’aimerais la vue sur ses roberts
Au refrain
Théthé sera sûrement la prochaine Marianne
Dans toutes les mairies son buste fera réclame
Pour faire communier les (seins, les saints) la république
Et enfin s’accorder les cathos les laïques
Au refrain

juin 2004


2 commentaires:

victor a dit…

Bien mais un peu olé , olé!
Victor

claire gendre a dit…

Humour coquin, amour coquin !