vendredi, novembre 24, 2006

la maison


La maison



La maison

C’est en observant la peine des autres,lors du décès d’un proche, que l’idée de cette chanson m’est venue. Moment difficile, car c’est une page de la vie qui se tourne définitivement .Une page d’un passé qui rassurait, celui de la petite enfance, celui du cocon familial avec l’image de le mère de ses bons petits plats (poulet au citron et crème au chocolat ». Mais aussi passé qui ressurgit avec ses images parfois enfouies volontairement ou pas dans sa mémoire et qui vous sautent à la figure.

Instant difficile que de vider la maison car c’est là que le cordon ombilical se coupe réellement. Chose surprenante aussi, cette impression que le temps s’arrête, que les minutes paraissent des heures dans ces moments difficiles à passer.

Yannick Foll




Tous droits réservés

Lam__________________Do____________________Lam
Nous nous sommes réunis une dernière fois __________________________________________Rem
Comme nous le fîmes il y a quelque temps déjà _______________________________________Mi
Nous nous sommes réunis une dernière fois ______________________________________Lam
Dire adieu à maman comme on fit pour papa

La maison a vieilli comme nous tous aussi
Que de souvenirs sont là ancrés à tout jamais
La maison a vieilli comme nous tous aussi
Le cœur de la maison ne battra plus jamais

Les souvenirs défilent, des images me reviennent
La naissance de ma sœur, mon entrée en sixième
Les souvenirs défilent, des images oubliées
Le présent se compose des images du passé

La cuisine est bien vide, ma mère, ses petits plats
Son poulet au citron, ses crèmes au chocolat
Impatient, nous attendions, ma sœur et moi
Pour lécher goulûment le bol de chocolat

Rien n’est indifférence dans la maison de mes parents
La mémoire du passé est toujours plus présente
La mémoire du passé tourne à n’en plus finir
La pointe du couteau dans plaie de souvenirs

S’il est vrai que le passé n’est plus qu’un souvenir
Que seul le présent compte le présent et l’avenir
Les images du passé surgissent douloureusement
Il y a des instants qui durent éternellement

Il faudra arriver à vider la maison
Enlever ce décor qui fut son univers
Objets insolites cadeaux d’anniversaires
Enlever éparpiller toute la vie de ma mère.

Nous nous sommes réunis une dernière fois
Comme nous le fîmes, il y a quelque temps déjà
Nous, nous sommes réunis une dernière fois
Dire adieu à maman comme on fit pour papa.

Janvier 2005

4 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Eric Ruault a dit…

Pas mal ton site.
Pourquoi l'as-tu mis en friche ?

ER

Ellijah a dit…

Ne pleure pas l'etre aimé mais réjouis toi de l'avoir connu !!

plume a dit…

une sublime chanson qui me rappelle à moi aussi certaines épreuves.
Un texte sublime sur une musique
qui pénétre le coeur de douceur. merci ce fût pour moi un instant de sérénité.
Vous avez un grand talent de compositeur.

Martine Renaux