mercredi, mai 10, 2006

René

René





C’est le sauveur de l’humanité, enfin le deuxième, le premier s’appelait Jésus Christ.

Mais le René de la chanson s’il lui arrive d’avoir les bras en croix, ce n’est que pour mourir d’amour. Bel hommage rendu aux femmes et mise au point avec les calotins sur l’amour et la notion de plaisir. Le curé monte en chaire et interpelle ses fidèles « baisez baisez baisez…. » tout un programme.

Yannick Foll

René paroles musique Yannick Foll


Tous droits réservés

Refrain :

Do_____________________
Je me rends chez Maryse
Sol7___________________Do
Qui rit quand on la bise
Où je vais voir Thérèse
Sol7___________________DO
Qui rit quand on la baise
Fa____________________
Je rencontre Véronique
_______________________Do
Qui rit quand on la nique
Je finis par Fernande
SOL7___________________Do
Qui rigole quand je bande


Le curé d’ma cité
Un jour ma confessé
Que pour sauver les âmes
Il mettait tout son cœur
Je lui ai dit mon père
Moi pour le corps des femmes
Je donne plus que mon cœur
Je donne plus que mon âme

Refrain

Il m’a dit non de Dieu
Vous avez tout compris
La parole du Christ
Pour vous ce n’est pas de l’Hébreu
Dimanche je vais prêcher
A tous je dirai
Baisez, baisez, baisez
Faites donc comme René
Qui se rend chez Maryse
Qui rit quand on la bise
Qui va voir Thérèse
Qui rit quand on la baise
Qui rencontre Véronique
Qui rit quand on la nique
Et finit par Fernande
Qui rigole quand il bande


Il m’a dit mon René
On a le même souhait
Tous les deux nous voulons
Aider l’humanité
Au paradis tu seras
A droite de Jéhovah
Voici sans condition
Fils, ma bénédiction

Refrain

Puis il a rajouté
C’est indiscutable
Les voix du seigneur
N’sont plus impénétrables
J’ai répondu : oh oui
Oh oui oh oui oh oui
Surtout celles de la vierge
De la vierge Marie

Refrain

C’est à n’en point douter
Je serai décoré
D’avoir à ma façon
Donné de l’affection
Je serai reconnu
J’aurai pour moi une rue
J’serai plein de décorations
J’irai au Panthéon
Je n’irai plus voir Maryse
Qui rit quand on la bise
Je ne verrai plus Thérèse
Qui rit quand on la baise
Je verrai plus Véronique
Qui rit quand on la nique
Et tant pis pour Fernande
Qui riait quand j’bandais
Mais je me dirai René
Tu peux dormir en paix

Mars 2005


1 commentaire:

brigitte a dit…

C'est un bon début. J'attends plus de photos et de petites choses insignifiantes et marrantes